Hello, une petite balade dans un style original avec un esprit graphique et une petite touche ethnique, je vous présente la boutique de notre créatrice L’amandier en fleur. Des boucles d’oreilles ou collier réalisés en argile polymère.

Ah me direz-vous, quezaco l’argile polymère, je ne résiste pas à vous faire partager mes trouvailles : il s’agit d’une pâte qui permet d’être modelée à sa guise pour en ressortir des créations tout à fait originales, pour peu que l’on soit très douée de ses mains ! Elle sera ensuite cuite pour durcir et obtenir son aspect définitif.

Je vous laisse découvrir sa boutique :

 

Depuis quand vous créez ?

Alors, des bijoux en argile polymère très spécifiquement, depuis presque 2 ans maintenant.

Mais l’artistique fait partie de mon quotidien depuis toute jeune. Plutôt coté peinture et dessins, mais c’est mon côté chimiste et technique qui a gagné le combat des études quand le choix fut à faire.

J’ai donc continué la création pour le plaisir et les loisirs.

D’où vous vient cette envie ?

Argh, difficile à dire, je crois que l’art ou l’artisanat est addictif, c’est un tel plaisir de monter un projet de création et de le voir aboutir.

Ce n’est pas plus une envie qu’une découverte. La matière que j’utilise est tellement intéressante, étonnante, évolutive et colorée que je n’ai pas pu m’empêcher de continuer.

Je crois que s’il y a un mot pour définir cette envie de créer c’est bien « couleur », j’aime les couleurs !

D’où vient votre nom ?

Du tableau de Van Gogh dont j’ai un poster dans mon salon (titre ; amandier en fleurs), je l’avais ramené d’Amsterdam. Au printemps de l’année dernière, quand je me suis réinstallé un petit coin pour faire de l’argile, un des premiers bijoux que j’ai faits s’inspirait des motifs de ce tableau.

Qui vous inspire ?

En ce moment, toutes les merveilleuses artistes du monde de la polymère.

Et plus généralement, la nature, les tableaux de peintre, les tissus, un simple motif observé sur une passante, etc…

 

Les matières que vous utilisez ?

J’utilise quasi exclusivement l’argile polymère (connu du grand public grâce à la marque Fimo).

Et là, ne vaut mieux pas que je me lance dans une explication de texte sur cette matière car sinon je vous fais un roman !

C’est juste un fantastique support de création. Elle permet une véritable liberté de création.

Parlez-nous un peu de vous ?

Généralement j’ai plutôt la langue bien pendue comme on dit, du sud d’où je viens on aime bien la parlotte !

Mais que dire de vraiment personnel…

Que se lancer dans la création pour de « vrai » c’est un peu inquiétant, très excitant, un peu enivrant et beaucoup surprenant.

Qu’on y laisse un peu de soi et un peu de son toit !

(Oh lala je fais des rimes maintenant lol)

Faire de l’art c’est un peu comme être amoureux, on y pense tout le temps, il vous tarde de retrouver votre atelier le soir, votre esprit prépare la nouvelle création, et vous êtes incapable de quitter votre chaise tant que le projet n’est pas fini.

Oh, oui et j’oubliai ; ce qui est fantastique dans ce métier aussi c’est qu’on peut le faire par-ta-ger !!!  Et ça j’adore … je fais des ateliers où les filles se détendent, se vident la tête, les mains s’activent et chacune partage son expérimentation avec les autres.

Non pas que je veuille faire de la concurrence à la méditation ou au zen, mais une bonne séance de patouille vaut bien une séance de relaxation — hihihi !

Merci L’amandier en fleur pour cet aparté

Pour découvrir sa boutique, cliquez Ici

 

 

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+